Diary of a slut http://theslut.journalintime.com/ Juste moi et ma vie sexuelle. Et du bleu aussi. Beaucoup de bleu. fr 2017-11-12T01:07:32+01:00 http://theslut.journalintime.com/23-Latin-lover-et-chaton 23. Latin lover et chaton Ces derniers jours ont été rythmés par d'énorme disputes avec le latin lover. Tout est fini avec lui... Ces derniers temps, j'étais beaucoup plus concentrée sur Chaton, et j'ai réalisé que je l'aimais à la folie alors que le latin lover... Eh bien je l'aimais aussi, mais il y avait trop de choses qui me gênaient à son sujet. Je ne me voyais pas faire ma vie avec lui. Il a fini par comprendre que j'avais quelqu'un d'autre... Les deux relations sont virtuelles anyway, et je n'ai été et ne suis la petite amie d'aucun d'entre eux, mais l'histoire a pris une telle ampleur ! La latin Ces derniers jours ont été rythmés par d’énorme disputes avec le latin lover. Tout est fini avec lui… Ces derniers temps, j’étais beaucoup plus concentrée sur Chaton, et j’ai réalisé que je l’aimais à la folie alors que le latin lover… Eh bien je l’aimais aussi, mais il y avait trop de choses qui me gênaient à son sujet. Je ne me voyais pas faire ma vie avec lui.

Il a fini par comprendre que j’avais quelqu’un d’autre… Les deux relations sont virtuelles anyway, et je n’ai été et ne suis la petite amie d’aucun d’entre eux, mais l’histoire a pris une telle ampleur ! La latin l’a vraiment mal vécu, il m’a dit qu’il voulait mourir, qu’il ne comprenait pas comment je pouvais lui faire ça, que je ne l’avais jamais aimé, etc…

Je me suis sentie coupable… C’est vrai que ça donne un peu l’impression que j’ai jeté mon mec à la poubelle parce qu’il y en avait un mieux qui s’est présenté à ma porte. C’est le cas, en fait…

Mais vraiment, avec le latin, tout était trop virtuel… On ne s’était jamais parlé à voix haute, il ne m’avait jamais montré de photo de lui (à part sa bite… Alors que moi je lui ai tout montré de moi) et tout un tas d’autre chose. Il restait convaincu que ça pouvait marcher entre nous mais… Non, juste non.

Je ne sais pas si les choses vont marcher avec Chaton. Et même si elles ne marchent pas, je ne retournerais pas ver le latin lover. Si Chaton décide qu’il en assez de moi, ou si il trouve mieux (comme c’était déjà arrivé une fois) je le laisserai partir et rien ne changera.

Rien ne changera, j’aurais des idées noires, c’est certain, mais le fait est que je les ai déjà de toute façon. Je continue à y penser. Tous les jours… Je suis suicidaire… Et l’amour ne me guérit pas. Ça aide, c’est certain, mais ça n’efface pas les envies de mourir.

Et même pire… Mon état émotionnel semble dépendre de comment les choses vont entre nous. Et le plus étrange c’est que 98% du temps, tout va très bien entre lui et moi, mais mon cerveau crée des problèmes. Si il ne me parle pas pendant un moment, si il ne m’envois pas d’emojis affectueux ou quoi, je deviens paranoïaque, je m’imagine qu’il a perdu tout intérêt en moi. J’envisage déjà de lui dire "non mais c’est fini et puis tant pis", alors que cette idée me brise le coeur.

Je m’invente des problèmes je crois. Le pire c’est que je ne veux pas qu’il soit mielleux avec moi. J’aime son attitude telle qu’elle est, mais je suis remplie à ras bord de doutes ! Et je ne peux pas lui demander toutes les deux minutes "est-ce que tu m’aimes ?", "est-ce que tu m’aimes vraiment ?", "tu es sûr que tu m’aimes ?". Je me refuse à être ce genre de personne. Je suis déjà suffisamment chiante au naturelle, pas la peine d’ajouter ça au dessus.

Peut-être que je pourrais lui en parler… La bonne chose avec Chaton c’est que je peux lui parler beaucoup plus facilement qu’à tous les autres. Dans mes relations précédentes, si j’avais des doutes, je n’arrivais pas à les exprimer… Soit j’ai appris de mes erreurs, soit Chaton est beaucoup plus en adéquation avec moi que les autres. Peut-être les deux.

J’espère que je retrouverai vite goût à la vie… Avec ou sans Chaton d’ailleurs… J’espère que je vais trouver un moyen de ne plus souffrir en permanence comme c’est le cas en ce moment…

]]>
2017-11-12T01:07:32+01:00
http://theslut.journalintime.com/20-Embrasser-Emma 20. Embrasser Emma Aujourd'hui je laisse mes pseudos idées suicidaires de cotés (quel miracle) parce que, pour la première fois depuis longtemps, je n'ai pas fais un cauchemar cette nuit. Enfin, si, j'en ai fait un, mais pas que. Et je ne tiens pas du tout à parler de ce cauchemar tout bonnement horrible. Donc je vais aller droit au but, cette nuit, entre deux poussées de fièvres et mes cauchemars, j'ai rêvé que moi et Emma nous embrassions. Et genre, pas juste une ou deux secondes, non, j'ai rêvé qu'on y passait plusieurs minutes, qu'on s'arrêtait essoufflée pour en parler, qu'on se caressait la Aujourd’hui je laisse mes pseudos idées suicidaires de cotés (quel miracle) parce que, pour la première fois depuis longtemps, je n’ai pas fais un cauchemar cette nuit. Enfin, si, j’en ai fait un, mais pas que. Et je ne tiens pas du tout à parler de ce cauchemar tout bonnement horrible.

Donc je vais aller droit au but, cette nuit, entre deux poussées de fièvres et mes cauchemars, j’ai rêvé que moi et Emma nous embrassions. Et genre, pas juste une ou deux secondes, non, j’ai rêvé qu’on y passait plusieurs minutes, qu’on s’arrêtait essoufflée pour en parler, qu’on se caressait la poitrine, qu’on riait en se demandant ce qu’on était en train de faire…

Ça fait déjà un bon moment pourtant que j’ai tiré un trait définitif sur tout espoir d’avoir une relation avec Emma, bien qu’elle se soit déclarée comme bisexuelle il y a quelques mois. Je l’aime beaucoup, mais je ne pense pas que ce soit de l’amour. De l’attirance physique, peut-être ? Je n’en sais rien. Toujours est-il que toute mon attention est portée sur Chaton ces derniers temps. C’est avec lui que je veux être, c’est avec lui que j’envisage mon futur, et accessoirement, c’est sans aucunes difficultés que c’est à lui que je pense quand je me masturbe.

Alors pourquoi est-ce que je rêve que j’embrasse Emma ?

Et c’était tellement agréable en plus. Dans mon rêve, c’est elle qui a commencé, elle s’est approchée de moi et a plaqué ses lèvres contre les miennes, et ensuite j’ai suivit le mouvement. J’ai relancé le baiser, entraînée dans l’action. Ça avait l’air si réel. Elle m’a basculée sur le canapé et là on a continuer à s’embrasser, avec la langue il me semble. Mon esprit a sûrement dû chercher dans le peu de souvenir que j’ai des 2 ou 3 fois où j’ai embrassé quelqu’un (toujours saoule, je pense).

Ensuite on s’est redressé et elle a dit quelque chose comme : "Oh mon dieu, il faudrait peut-être qu’on parle des conséquences !"

Mais j’avais trop envie de recommencer pour y prêter attention. Je lui ai dit : "On verra plus tard" et j’ai recommencé à l’embrasser. J’ai voulu caresser sa poitrine, mais elle a sursauté. Je l’ai laissé se reculer et après je l’ai prise dans mes bras alors qu’elle riait nerveusement. Je ai dit un truc comme : "tu as eu peur, c’est rien, moi aussi j’ai peur" et cette fois c’est moi qui l’ai basculée sur le canapé.

Entre deux baisés j’ai pensé pour moi même : "Tu sais Emma, j’adore t’embrasser, mais je suis amoureuse de Chaton."

Et c’était trop bizarre.

Peut-être que c’est juste mes fantasmes lesbiens qui reviennent à la surface ? Je n’en sais rien. Je suis sûre qu’embrasser Chaton serait tout aussi merveilleux… Les choses sont compliquées. Je ne sais pas si je vais lui parler de mon rêve. Je voudrais savoir ce qu’il en pense, mais je veux pas le blesser.

"Hey, je t’aime mais j’ai rêvé que j’embrassais ma meilleure amie, c’est bizarre non ?" lol…

Emma, je ne lui dirai rien, ça c’est sûre. Trop awkward. Beaucoup trop.

]]>
2017-10-22T08:20:28+02:00
http://theslut.journalintime.com/19 19... J'ai encore raté ce putain de permis. J'ai tellement pleuré que j'ai le dessous des yeux tout irrité. J'ai la tête qui tourne aussi. Je ne sais pas quoi faire, ni à quoi me raccrocher pour me sentir mieux. Je ne sais pas du tout à quoi me raccrocher... J’ai encore raté ce putain de permis. J’ai tellement pleuré que j’ai le dessous des yeux tout irrité. J’ai la tête qui tourne aussi. Je ne sais pas quoi faire, ni à quoi me raccrocher pour me sentir mieux. Je ne sais pas du tout à quoi me raccrocher…

]]>
2017-09-30T19:50:17+02:00
http://theslut.journalintime.com/18-Trouver-une-date 18. Trouver une date Je n'ai pas encore de date précise en tête, mais j'ai pensé à vendredi prochain. Je passe mon permis jeudi. Je sais que si jamais je meurs, le fait que j'ai passé mon permis n'aura plus aucune importance... Mais il faut bien choisir un moment, alors t'en qu'à faire, je préfère encore le faire après. On ne sait jamais, si je me rate... Je pourrais peut-être retomber sur mes pattes. Donc soit vendredi, soit samedi ou dimanche. Je ne pense pas étirer la souffrance jusqu'à lundi prochain. Oh mon dieu... L'anniversaire de Lily... Je viens juste de réaliser que je ne peux pas faire Je n’ai pas encore de date précise en tête, mais j’ai pensé à vendredi prochain. Je passe mon permis jeudi. Je sais que si jamais je meurs, le fait que j’ai passé mon permis n’aura plus aucune importance… Mais il faut bien choisir un moment, alors t’en qu’à faire, je préfère encore le faire après. On ne sait jamais, si je me rate… Je pourrais peut-être retomber sur mes pattes. Donc soit vendredi, soit samedi ou dimanche. Je ne pense pas étirer la souffrance jusqu’à lundi prochain.

Oh mon dieu… L’anniversaire de Lily… Je viens juste de réaliser que je ne peux pas faire ça juste avant son anniversaire. C’est horrible. Et si toute sa vie elle n’était plus capable de penser à son anniversaire sans penser à ma mort ? Merde. Si je dois attendre jusqu’à après son anniversaire… Ça me pousse deux semaines plus loin. J’aime pas ça…

J’avais pensé à en discuter avec elle… Mais je ne sais pas si c’est une bonne idée. "Hey Lily, je compte me suicider, mais je veux être sûre que tu le prendra pas mal et que tu sois prête à me laisser partir, on en parle ?"

En réalité, j’ai fais une liste des gens qui risquent de vraiment souffrir de mon départ. Il y a 9 noms dessus. J’ai pensé à tous leur en parler, un par un, pour leur expliquer. Essayer de les convaincre de me laisser partir. Mais c’est une idée de merde, vraiment. Aucun d’eux ne va accepter ça. Comment on explique qu’on veut mourir ? Ils vont tous essayer de me faire changer d’avis, ou au pire de m’internet ou quelque chose dans ce style.

Je suis un peu dos au mur. Je veux mourir mais je sais que ma mort affectera trop de personne. Lily m’a dit que si je mourrais, elle ne s’en remettrai jamais. Je sais qu’elle s’en remettrai, mais j’ai peur que ça lui fasse mal pendant très longtemps. C’est horrible. Je me sens retenue ici, je ne peux tout simplement pas partir parce que ce serait trop "égoïste", ce serait ne penser qu’à moi-même… Mais je pense aux autres. Ça m’embête vraiment de savoir qu’on va me regretter. Ce serait plus simple si j’étais vraiment seule. Je pourrais partir sans que ça gêne personne. Pas besoin de donner d’explication…

J’ai commencé à leur écrire des lettres, où j’essaye de leur expliquer que ce n’est pas de leur faute et que je les remercie tous de leur soutien. Je le pense vraiment… Je voudrais que personne ne s’en veuille, je pense vraiment, vraiment que ce n’est de la faute de personne. Personne ne m’a poussé à avoir envie de me suicider. C’est juste… Arrivé. Je souffre trop, c’est tout. J’ai trop d’émotions. Elles sont trop difficiles à gérer. Et honnêtement, pourquoi rester en vie ? Parce que je pourrais être heureuse à nouveau ? Je ne sais pas. Je ne doute pas qu’un jour j’irai mieux, et que je serai heureuse, je serai peut-être même tellement heureuse, mais… Et alors ? Est-ce que ça compte ? J’ai pas l’impression. Un jour je serai peut-être heureuse, mais je m’en fous. C’est… Sans importance…

Se couper les veines est hors de question. Trop douloureux, pas assez de chances de réussites. Je suis faible, et j’ai peur de la douleur. J’ai pensé à l’asphyxie à l’azote… Mais je ne sais pas comment me procurer de l’Azote ni comment ça fonctionne. J’ai encore le temps de faire des recherches ceci-dit. Il me reste très exactement 10 somnifères. Le plus que j’en ai pris en une fois était 4 pilules. Avec 10, ça pourrait peut-être marcher… Je ne vois pas d’autre solution.

Quoi qu’il en soit, avant de faire quoi que ce soit, je dois emballer mes affaires. C’est mieux pour ceux qui vont retrouver mon corps, et pour ma famille. Je dois aussi dire au revoir, que ce soit avec une lettre ou autrement, il faut que je donne des explications. Je dois acheter le cadeau d’anniversaire de Lily, peut-être… Ça je ne sais pas. Je dois mettre mes papiers en ordre pour mes parents. C’est tout, je pense…

De toute façon, j’ai du temps pour tout préparer.

]]>
2017-09-24T12:13:18+02:00
http://theslut.journalintime.com/17-Je-ne-sais-plus-quoi-faire 17. Je ne sais plus quoi faire Tout à l'heure je me suis masturbée et j'ai pleuré juste après. Ça faisait longtemps que ça m'était pas arrivé... Je suppose que c'est comme un moyen supplémentaire de relâcher le stresse. Je me sentais tellement triste. Le sentiment veut pas s'en aller. Je sais pas si c'est à cause de tous les soucis que j'ai avec mon latin lover, mais en tout cas c'est chiant. J'ai regardé mon corps dans le miroir... Je me sens à la fois laide et jolie. C'est bizarre comme sensation. J'ai des cicatrices, des boutons et des poils. Et de la graisse. C'est sûr qu'il y a plus désirable que moi. Tout à l’heure je me suis masturbée et j’ai pleuré juste après. Ça faisait longtemps que ça m’était pas arrivé… Je suppose que c’est comme un moyen supplémentaire de relâcher le stresse. Je me sentais tellement triste. Le sentiment veut pas s’en aller. Je sais pas si c’est à cause de tous les soucis que j’ai avec mon latin lover, mais en tout cas c’est chiant.

J’ai regardé mon corps dans le miroir… Je me sens à la fois laide et jolie. C’est bizarre comme sensation. J’ai des cicatrices, des boutons et des poils. Et de la graisse. C’est sûr qu’il y a plus désirable que moi. Je suis fatiguée d’être moi. Je suis tellement déprimée, je sais plus quoi faire.

Je pensais qu’un orgasme pourrait m’aider… Je m’étais pas masturbée de la semaine, rendez-vous compte !

Ça n’aide pas… Ça n’aide plus. Je sais plus quoi faire. Il y avait une époque où se masturber était beaucoup plus agréable. J’ai tellement de mal à trouver ce qui me fait du bien ces derniers temps. C’est comme si tout les trucs que j’aime d’habitude étaient devenus fades. J’en ai tellement marre…

La gynécologue m’a dit que je devais perdre du poids. J’ai plus le courage de me faire vomir quotidiennement comme avant, du coup j’ai réduis les quantités et je vais courir tous les soirs. Je sais pas d’où je tire ma motivation pour faire cette merde ceci dit. Je déteste ma vie. Je déteste tout. Je me déteste horriblement.

Hier dans un élan de spontanéité, je me suis dit qu’un week end à Disney me ferait du bien. Ça fait longtemps qu’on en parle avec Emma, mais elle avait pas l’air motivée du tout. J’ai contacté Don qui travaille là-bas, il m’a répondu, et puis au bout de trois lignes il a arrêté de me parler. J’ai pas compris.

Je sais pas ce que je veux. Je sais pas ce dont j’ai besoin pour aller mieux… J’ai envie de me laisser mourir, de dire à tout le monde que j’ai plus internet, d’arrêter de manger et de dormir pour toujours. C’est la seule chose qui semble… Cool. Je veux disparaître.

]]>
2017-08-04T12:16:21+02:00
http://theslut.journalintime.com/16-Cam2cam-et-whatever 16. Cam2cam et whatever Tout à l'heure, j'ai fais jouir un mec en lui montrant mes pieds. Enfin, je dis "je", mais je devrais dire moi et Emma. On a bu toutes les deux ce soir... Lui résister est de plus en plus dure. J'étais tellement proche de l'embrasser, je sais même pas ce qui me retenait. Je crois que je comprends ce qu'est le désir physique maintenant... C'est la première fois que je ressens ça aussi fortement. Je voulais la toucher, je voulais qu'elle me touche. Bien sûr, rien n'est arrivé :/ Webcam activée, à deux sur omegle, on a montré nos seins, et nos pieds, comme je le disais. Nos jolis Tout à l’heure, j’ai fais jouir un mec en lui montrant mes pieds. Enfin, je dis "je", mais je devrais dire moi et Emma.

On a bu toutes les deux ce soir… Lui résister est de plus en plus dure. J’étais tellement proche de l’embrasser, je sais même pas ce qui me retenait. Je crois que je comprends ce qu’est le désir physique maintenant… C’est la première fois que je ressens ça aussi fortement. Je voulais la toucher, je voulais qu’elle me touche. Bien sûr, rien n’est arrivé :/

Webcam activée, à deux sur omegle, on a montré nos seins, et nos pieds, comme je le disais. Nos jolis petits pieds qui se caressaient pendant qu’on rigolait comme des imbéciles. À priori on a fait jouir l’inconnu (qui a eu l’obligeance de ne pas nous montrer quoi que ce soit). Emma était rigolote, quand je lui ai fait remarquer que c’était la première fois qu’elle faisait jouir quelqu’un, elle était toute chamboulée. Elle a dit : "je ne connais même pas son prénom !"

Moi j’étais genre : =P. Moi non plus je connais pas le prénom de la première personne que j’ai fais jouir. Je me rappelle même plus quand c’était.

Je sors tout juste d’une intense session de cam2cam qui a duré 2 heures… Je devrais arrêter de faire ça. Mais la partie non surveillée de omgle me tendait les bras. C’était pas terrible… Je sais pas pourquoi j’ai laissé ça durer deux heures… Mater du porn aurait été mieux, genre mon classique "painal". J’ai pas arrêté de penser à Chaton. Il était dans ma tête du début à la fin, je le lui dirai demain.

Chaton me manque quand il dort… Mais je vais bien. Je sais comment gérer. C’est moins destructeur qu’avec Rose, cette nana me rendait juste dingue.

J’ai fais de l’anal aujourd’hui, et c’était "messy" :/ J’aime pas quand c’est comme ça… J’ai dû me lever pour nettoyer le god à l’eau chaude. Y’a plus sexy quand on est pas fan de scato.

Pour une raison que j’ignore, mon latin lover était super maussade. Il a pas voulu me dire pourquoi… Il a dit qu’il me dirait demain… J’étais genre "whatever"...

Tant pis si c’est déjà la fin. Tant pis si Chaton me trouve dégoûtante. Tant pis si Emma ne m’aime pas et ne veut pas que je la touche. Whatever. Rose me manque encore… Mais ça aussi, tant pis. J’ai l’impression d’avoir perdu toute vitalité…

Je me sens laide… Je me sens affreuse, hideuse, horrible. J’en ai marre.

]]>
2017-07-30T04:53:48+02:00
http://theslut.journalintime.com/15-Bored 15. Bored. Si j'étais plus mince, je ressemblerai beaucoup à Katherine Langford je pense... Hannah était une petite pouf égoïste, mais je la comprends. Moi aussi je veux mourir. Note à moi-même : 4 pilules, c'est pas assez. J'ai dormi 24 heures cependant. Fuck it, la prochaine fois je fini la putain de plaquette. Ça pourra pas être pire que quand j'ai essayé de me couper les veines. Résumé des deux dernières semaines : ma grand-tante est morte. J'ai vu ma mère pour les funérailles. Je savais pas où me mettre à l'église, c'était la première fois que j'assistais à une messe. Ma Si j’étais plus mince, je ressemblerai beaucoup à Katherine Langford je pense… Hannah était une petite pouf égoïste, mais je la comprends. Moi aussi je veux mourir.

Note à moi-même : 4 pilules, c’est pas assez. J’ai dormi 24 heures cependant. Fuck it, la prochaine fois je fini la putain de plaquette. Ça pourra pas être pire que quand j’ai essayé de me couper les veines.

Résumé des deux dernières semaines : ma grand-tante est morte. J’ai vu ma mère pour les funérailles. Je savais pas où me mettre à l’église, c’était la première fois que j’assistais à une messe. Ma grand-tante ne me manquera pas tant que ça. Je la connaissais mal de toute façon. J’ai conduis avec ma mère, j’ai dégommé le rétro viseur droit avant. J’ai beaucoup pleuré.

J’ai fais du cam2cam tout à l’heure… Et ensuite j’ai pleuré. J’en ai marre.

Pendant mon mini coma de 24 heures, mon latin lover a beaucoup paniqué. Chaton était vaguement inquiet. Emma, bien sûre, n’en avait rien à battre.

Whatever Emma ! Whatev-fucking-ver !

Hier j’ai retrouvé les lettres de Rose… Ça m’a fait mal au coeur de les relire… J’ai eu une crise d’anxiété…

J’ai fais du cam2cam ce soir. Et après j’ai encore pleuré. Je fais que pleurer. J’en ai marre.

Bored, I’m so bored, I’m so bored, so bored

]]>
2017-07-28T07:19:00+02:00
http://theslut.journalintime.com/14-Chaton-et-reve-erotique 14. Chaton et rêve érotique Hier... Ou est-ce que c'était avant hier ? Anyway, récemment, j'ai eu la surprise d'avoir mes règles... Je m'y attendais pas. J'ai pensé que ça expliquait ma libido plus élevée qu'à l'accoutumée... Avant-hier soir j'ai passé une super soirée sur skype avec Chaton. J'étais saoule. C'était chouette. Ce matin par contre, je suis aussi déprimée que d'habitude. Je me demande ce qui ne va pas chez moi. Je me sens tellement grosse ces derniers temps. Hier je me suis faite vomir, j'en avais trop besoin. J'ai fais un de ces rêves érotiques cette nuit ! J'en ai rarement fait d'aussi Hier… Ou est-ce que c’était avant hier ? Anyway, récemment, j’ai eu la surprise d’avoir mes règles… Je m’y attendais pas. J’ai pensé que ça expliquait ma libido plus élevée qu’à l’accoutumée…

Avant-hier soir j’ai passé une super soirée sur skype avec Chaton. J’étais saoule. C’était chouette. Ce matin par contre, je suis aussi déprimée que d’habitude. Je me demande ce qui ne va pas chez moi. Je me sens tellement grosse ces derniers temps. Hier je me suis faite vomir, j’en avais trop besoin.

J’ai fais un de ces rêves érotiques cette nuit ! J’en ai rarement fait d’aussi agréable ! Il faisait nuit et j’étais seule dans la rue, et j’ai vu deux filles qui étaient dans une libraire, quand je m’en suis approchée, elles ont ouvert la porte et m’ont pratiquement forcée à venir à l’intérieur. Après quoi elles m’ont fait m’habiller en soubrette, m’ont attachées et se sont amusées avec moi ;)... Dommage que ça n’était qu’un rêve. Je me suis réveillée excitée, mais je n’ai pas tant que ça l’envie de me masturber… Peut-être plus tard.

]]>
2017-07-13T08:09:00+02:00
http://theslut.journalintime.com/13-Libido 13. Libido Okay, je sais pas si c'était les pilules ou ma dépression ou quoi, mais ma libido semble être revenue à son point normal ! J'ai eu deux orgasmes aujourd'hui, et j'ai mis moins de 15 minutes à les avoir. C'était plus arrivé depuis des mois ! Quand je regardais du porno tout à l'heure, il me semblait que tout était excitant, que tout était super hot, alors que deux ou trois semaines en arrière, il me fallait 3 heure à regarder du BDSM hard avant que ma vulve ne se décide à décrocher une goutte. Bon, okay, j'exagère. Mais il me fallait nettement plus de temps. Et plus trash Okay, je sais pas si c’était les pilules ou ma dépression ou quoi, mais ma libido semble être revenue à son point normal !

J’ai eu deux orgasmes aujourd’hui, et j’ai mis moins de 15 minutes à les avoir. C’était plus arrivé depuis des mois ! Quand je regardais du porno tout à l’heure, il me semblait que tout était excitant, que tout était super hot, alors que deux ou trois semaines en arrière, il me fallait 3 heure à regarder du BDSM hard avant que ma vulve ne se décide à décrocher une goutte.

Bon, okay, j’exagère. Mais il me fallait nettement plus de temps. Et plus trash aussi.

Hier, j’ai fais du cam2cam, et je me suis vraiment sentie mal une fois que c’était fini. Genre, sale… Je te raconte pas ce que j’ai fais, cher Journal, mais c’était dégouttant. Moi qui sort tout juste d’une mycose, c’était vraiment le mauvais moment pour faire du "ass to pussy"... J’ai mis un ovule hier, d’ailleurs, donc mes cuisses auraient dû être fermée au sextoy aujourd’hui, mais ça non plus, je ne l’ai pas respecté.

Ma libido me fais faire des choses idiotes… Je ne sais plus quoi penser.

J’ai eu une longue discussion avec Chaton hier, à ce sujet. Lui et moi, on a du mal à se comprendre des fois… Je vois rien de mal avec la masturbation, ni la pornographie. Je veux dire, y’a rien de mal à ces deux choses en elle-mêmes… Et pourtant ça reste problématique… Bon ceci dit, moi j’en suis pas encore à me masturber neuf fois par jour comme Chaton le fait. Mais moi j’ai pas de pénis. Ça a l’air plus simple d’être excité quand on en a un.

Mon latin lover et moi on a pas sexté depuis des semaines. Je sais pas si ça me va, ou si ça me dérange. Whatever. C’est pas vraiment mon copain. Je suis done avec les relations à distance anyway.

Ces séances de masturbation quotidienne m’avaient manquées… Dans les 6 derniers mois, je me touchais presque plus. J’en étais à une séance par semaine, voire toutes les deux semaines. J’ai jamais été aussi peu horny de toute ma vie. Ça fait tellement de bien de se sentir à nouveau excitée, et de jouir vite et fort comme avant !

Demain j’irai quand même chercher un gynéco… Quand j’avais arrêté d’écrire dans mon journal, j’avais commencé à prendre une pilule sensée aider avec mes règles. Oui, ça m’a aidé à les ravoir, effectivement, mais ça a été doublé d’effet négatif : démangeaisons vulvaire, tristesse excessive et surtout plus de libido… Est-ce que c’est comme ça que se sentent les filles normales ? Aussi peu excitée ?

Si c’est ça, d’un coup, je comprends mieux Emma....

]]>
2017-07-10T03:06:08+02:00
http://theslut.journalintime.com/12-Cold-Love-is-bullshit 12. Cold - Love is bullshit J'ai jamais dis ce qu'il s'était passé avec Cold. C'est juste que cette histoire s'est terminée tellement horriblement. J'ai donc relu la page où j'en parlais, et je vais te raconter ce qu'il s'est passé, ou en tous cas, ce dont je me souviens parce que c'était quand même il y a des mois. Donc, pour une raison que j'ignore, j'aimais Cold. Peut-être parce que j'avais l'impression qu'on partageait la même souffrance, peut-être parce que j'étais flattée qu'il s'intéresse à moi, moi la pauvre émo ridicule en manque d'attention. Le jour suivant la rédaction de la page où je J’ai jamais dis ce qu’il s’était passé avec Cold. C’est juste que cette histoire s’est terminée tellement horriblement.

J’ai donc relu la page où j’en parlais, et je vais te raconter ce qu’il s’est passé, ou en tous cas, ce dont je me souviens parce que c’était quand même il y a des mois.

Donc, pour une raison que j’ignore, j’aimais Cold. Peut-être parce que j’avais l’impression qu’on partageait la même souffrance, peut-être parce que j’étais flattée qu’il s’intéresse à moi, moi la pauvre émo ridicule en manque d’attention. Le jour suivant la rédaction de la page où je parlais de lui, Cold m’a donc redemandé de faire du cam2cam. J’ai dit oui.

C’était horrible. Les premières minutes, j’ai juste écarté les cuisses, mon string cachant le tout, et j’étais tellement stressée… Après juste quelques minutes, j’ai coupé la cam en pensant que ça le ferait pas. Cold et moi, on a continué à parler, par contre. Juste, je ne montrais plus d’image. On a parlé longtemps je crois… 1 heure peut-être… Jusqu’à ce qu’il me demande de rallumer la cam.

Moi j’étais genre : "Quoi ? Tu veux re-essayer ?"

Il a dit : "Je voulais même pas que tu coupes la cam en premier lieux."

Donc je rallume la cam, je me remets dans la même position, et je commence à me masturber. Je retire mon string, et je me touche comme je le fais quand je suis seule… Je pouvais pas voir Cold, il avait pas allumé sa cam, mais de toute façon je voulais pas le voir. Je veux jamais les voir. Quand je fais du cam2cam, je me regarde, je me fixe plus que n’importe quoi d’autre.

Je sais même plus si j’ai pris du plaisir ou pas… Je crois bien que oui. J’ai même été prendre mon sex-toy à un moment… C’est lui qui a décidé quand ça s’est fini. Je l’ai entendu se masturber, et il m’a confirmé après que c’est bien ce qu’il a fait.

Il était gentil. Il m’a rien demandé en particulier, il m’a dit qu’il voulait juste que je sois à l’aise. Enfin, sur la fin il a demandé si je pouvais faire de l’anal. J’ai refusé (je sais plus pourquoi… Pas dans l’état d’esprit, je crois). Il a complimenté mon corps plusieurs fois… À chaque fois je ressentais un sentiment bizarre quand il le faisait, je lui ai demandé d’arrêter assez vite. Je voulais pas l’entendre dire que j’étais hot et sexy. Je ne voulais pas.

Bref, je suppose que cette session de cam2cam était pas si terrible. J’ai pas eu d’orgasme, peu de plaisir, et beaucoup peur, mais ça restait doux. Seulement l’histoire ne s’arrête pas là…

Je ne sais pas combien de temps s’est écoulé avant que Cold ne me reparle… Peut-être deux jours, peut-être juste un… En tous cas, la première chose qu’il m’ait dite fut : "Blue… Ce qu’il y avait entre nous, c’est plus là. Maintenant je te vois uniquement de façon sexuelle."

Ensuite il a demandé pour du cam2cam plus hard, il a dit qu’il voulait me voir… "shove your dildo into your ass" un truc comme ça… Je me souviens plus très bien. Ensuite il a demandé si j’avais du porn incluant des enfants (ce que bien sûre, j’avais pas, mais il connaissait mon addiction au porno donc il sait que j’ai vu des trucs similaires). J’étais choquée. J’ai dit non à tout.

Il a dit que si je pouvais pas lui donner ce qu’il voulait, il allait cesser de me parler. Je savais plus quoi dire… Je lui ai dit que je l’aimais.

Il a répondu : "Love is bullshit".

J’ai pleuré. Il m’a supprimé de son skype… On s’est plus jamais reparlé comme avant.

Pendant des jours et des jours, je vérifiais tout le temps si il s’était connecté ou non sur le site sur lequel on s’était rencontré. J’étais presque devenue obsédée, chaque fois que je voyais que je ne l’avais raté que de quelques heures, j’étais dégoutée. On a dû se reparler peut-être 4 ou 5 fois depuis cette histoire… Seulement des toutes petites discussions…

Je lui ai dit qu’il me manquait, que je voulais savoir si il allait bien… Il m’a dit d’arrêter de penser à lui. À chaque fois qu’on s’est parlé, il m’a demandé si j’allais bien… Je lui ai dit que j’allais mieux, mais c’était pas si vrai que ça…

Je lui ai envoyé un message une fois, en lui disant que j’étais suicidaire aussi maintenant. Quand j’ai fais ma tentative de suicide il y a deux mois, j’ai pensé à lui. Je me suis dit : "finalement je serai la première à partir"... Mais en fait non, je suis toujours là… J’ai aucune idée de ce qu’il est devenu…

Après toute cette histoire, quand il m’a supprimé de son skype, j’ai énormément pleuré. J’ai commencé à boire et à me mutiler. Je crois que c’est là qu’à vraiment commencé la descente aux enfers… C’est aussi là que j’ai arrêté d’écrire… Parce que, c’est vrai, Journal… Je veux dire… Comment résumé à quel point je suis fucked up… Comment expliquer ce qu’il s’est passé… C’était juste trop dingue et trop horrible je crois.

Cold me manque encore, parfois… Mais globalement, je l’ai oublié.

]]>
2017-07-08T05:48:00+02:00
http://theslut.journalintime.com/11-Rencontre-dans-la-rue 11. Rencontre dans la rue Je me fais pas souvent abordée dans la rue, voir même jamais en fait. Ça m'est déjà arrivé qu'on me crie au loin des « mademoiselles » mais rarement plus... Par contre samedi dernier il m'est arrivé un truc, faut à tout prix que je vous raconte ! Donc en gros, je m'ennuyais bien toute seule chez moi – il était onze heures du soir - et j'avais bouffé une tonne de glace, alors je me suis dit ; c'est samedi soir, autant éliminer les calories en allant faire un tour en centre ville. Donc je mets une tenue légère parce qu'il fait chaud - et j'en ai rien à faire qu'on voit Je me fais pas souvent abordée dans la rue, voir même jamais en fait. Ça m’est déjà arrivé qu’on me crie au loin des « mademoiselles » mais rarement plus… Par contre samedi dernier il m’est arrivé un truc, faut à tout prix que je vous raconte !

Donc en gros, je m’ennuyais bien toute seule chez moi – il était onze heures du soir - et j’avais bouffé une tonne de glace, alors je me suis dit ; c’est samedi soir, autant éliminer les calories en allant faire un tour en centre ville. Donc je mets une tenue légère parce qu’il fait chaud - et j’en ai rien à faire qu’on voit mes jambes mal épilées - je mets mes écouteurs dans mes oreilles et je sors, affublée d’un mini short, un body avec un décolleté et une petite veste, et je sors… 

Au bout de cinq minutes je croise un gars, mais j’y fais pas trop gaffe, j’étais concentrée sur ma musique. J’écoutais « cool kids », une chanson que mon latin lover m’a fait découvrir, autant dire que j’avais pas la tête à parler à des inconnus, mes pensées étaient plutôt dirigée sur mon presque-boyfriend.

Mais voilà, ce mec avait dû flasher sur mon décolleté plongeant, parce qu’à travers les écouteurs, je l’entends me dire "bonsoir" et je décide de l’ignorer… Je l’ignore deux/trois fois jusqu’à ce que je le sente se rapprocher de moi, du coup je décide d’arrêter de l’ignorer, je me retourne et là il me sort un truc bateau du genre "je cherche un bureau de tabac, est-ce que vous savez pas où il y en a un?" Moi je dis juste "ah non pas du tout, désolée, bonne soirée"... J’essaye de remettre mes écouteurs dans mes oreilles, mais non, le mec insiste "excusez moi, c’est parce que je connais personne ici, je suis nouveau dans le coin"... 

Et là j’ai senti comme une pointe d’attendrissement… Moi aussi je suis pas du coin, du coup je le lui dis, et le dialogue s’engage et de fil en aiguille, j’arrive pas à lui dire non quand il me demande de marcher avec moi…

Donc je commence à marcher à côté de ce petite puceau (enfin je suppose) qui n’a que 19 ans (attention, 19 ans ET DEMI a-t-il précisé) et qui est en première année d’économie… Au début, ça allait, on se parlait un peu, la conversation était fluide… Bref, c’était pas trop mal, je lui parle de mes difficultés à conduire, je lui demande si il a le permis, il me dit "oui" et ensuite, il me coupe dans ma question suivante pour me demander le fatal :

"T’as un copain ?"

Vu que officiellement, je suis célibataire, je lui réponds que non, et là il dit plus rien. Du coup après quelques secondes de flottement je lui demande : "et toi, t’en as un ?" là il rigole et il dit non, mais après ça, il parlait presque plus. Il posait juste une petite question bateau de temps en temps genre toute les dix minutes… Ennuyeux à mourir. J’essayais bien de lancer le dialogue, mais ça ne prenait pas. Après peut-être que je suis juste chiante, je sais pas.

Bref, après un rapide tour au centre ville, je prétexte que j’ai mal aux pieds pour rentrer en tram, parce que je vais pas me retaper 40 minutes de marche pour rentrer à pieds avec cet imbécile muet qui marche trop vite pour moi et m’attends même pas. Il me dit qu’il va prendre le tram avec moi… Okay, donc on s’assoit sur le banc et là il me demande si j’ai déjà eu un copain. Je pense rapidement à Rose et réponds "non, jamais".

Là il fait "Quoi ? Jamais ?"

Stoïque, je réponds "non, jamais", c’est pas tout un drame quand même… Et là, accrochez vous bien mes cocos, parce qu’il m’a sorti THE question.

"T’es toujours vierge ?"

J’ai écarquillé les yeux genre : o__o et ensuite j’ai éclaté de rire, j’ai ris bien comme il fallait, en lui disant que c’était pas quelque chose qu’on demandait comme ça de façon aussi directe… Ensuite j’ai dit que je savais même pas quoi répondre et que c’était personnel. Il rigolait aussi légèrement, il a dit "désolé" et ensuite j’ai envoyé : "on me l’avait jamais faite celle là encore". Après je suis resté muette. J’en avais marre.

Une fille est venue lui demander une cigarette… Quand elle est partie j’ai dis qu’elle était jolie (c’était vrai) et lui ai demandé si il la connaissait. Il a dit « non, pourquoi ? », j’ai répondu « parce que je la trouve mignonne »... Je me demande si il a compris ce que je sous entendais, lol.

On a pris le tram, et arrivé dans notre rue (oui parce qu’il habite la résidence d’à côté ce con) il me demande si j’ai déjà mangé. Je réponds oui. Il me propose de venir chez lui, je dis "non merci, ça va aller", il insiste et me dit qu’il me fera "goûter" des "truc marocains" (of course!) mais je continue à dire non. J’ai déjà étais bien gentille de lui accorder ma présence et une vue sur mes jolis seins pendant plus de 40 minutes, non mais ! !

Donc on se fait la bise pour se dire au revoir et en me reculant, je lui lâche : 

"Au fait… Je suis pas vierge."

Et je ne lui laisse pas le temps de répondre avant de m’en aller. Voilà, toute cette affaire à bien dû durer une heure, et j’arrive pas à croire que ça me soit arriver à moi. Mais au moins, ça me fait un truc à raconter, lol.

]]>
2017-06-19T23:36:00+02:00
http://theslut.journalintime.com/10-I-am-so-blue 10. I am so blue Ça fait déjà 6 mois que je n'ai rien écris... Je ne sais pas quoi dire. Je ne devrais même plus être là... Les choses ont empirées à un point... C'est officiel maintenant, je suis suicidaire. Ne demandez même pas plus d'explication, c'est trop glauque. Ma vie est désormais régie par une nouvelle relation à distance. Un mec cette fois. Moi qui me pensais lesbienne. Je sais pas où est Rose, ni ce qu'elle devient. Je lui ai pas parlé depuis des mois. Elle s'en fiche de toute façon, et moi aussi. Maintenant j'ai mon latin lover, mais je ne sais pas combien de temps ça va Ça fait déjà 6 mois que je n’ai rien écris… Je ne sais pas quoi dire. Je ne devrais même plus être là… Les choses ont empirées à un point…

C’est officiel maintenant, je suis suicidaire. Ne demandez même pas plus d’explication, c’est trop glauque.

Ma vie est désormais régie par une nouvelle relation à distance. Un mec cette fois. Moi qui me pensais lesbienne. Je sais pas où est Rose, ni ce qu’elle devient. Je lui ai pas parlé depuis des mois. Elle s’en fiche de toute façon, et moi aussi.

Maintenant j’ai mon latin lover, mais je ne sais pas combien de temps ça va durer… Ce qu’on a est fragile, tellement fragile… On est même pas officiellement ensemble.

Je suis toujours en kiff sur Emma, ma seule amie et à peu prêt le seul être humain à qui je parle dans la vraie vie. Mais whatever… Tout semble fade… Ma libido a droppé à un niveau incroyable, j’en suis à environs deux séances de masturbation par semaine. Je dors entre 12 et 14 heures par nuit, et je fais des cauchemars horrible. Je mange 3 fois trop. Je parle à personne, j’appelle plus mes parents, je sais pas ce que devient mon frère et je veux pas le savoir. Je pleure tous les jours ou presque, sans raison apparente…

Dîtes… C’est moi où ça sonne comme une dépression ?

J’arrête pas de me demander… Ce que serait le monde sans moi… Comment les gens qui partageaient ma vie réagiraient… Enfin, non pas qu’ils soient très nombreux.

J’ai regardé 13 reasons why. J’ai pas compris pourquoi Hannah s’était tuée. Certes, sa vie c’était de la merde, mais elle avait pas l’air si déprimée… C’était rien à côté de moi, sans vouloir dire. Puis réussir à se tuer en se coupant les veines du premier coup me parait complètement irréaliste…

Mais je devrais pas lui taper dessus comme ça… Moi non plus je ne suis pas temps à plaindre que ça. J’ai un toit, toute la nourriture que je veux, énormément de temps libre…

So tell me… Why am I so blue ?

]]>
2017-06-19T05:18:00+02:00
http://theslut.journalintime.com/9-Cam2cam 9. Cam2cam Cher journal, Okay, ça fait très bizarre de commencer avec cette phrase, mais va savoir pourquoi ça me paraissait une bonne entrée. J'ai beaucoup, beaucoup de choses à dire. Ma vie sexuelle n'a jamais été aussi... Réelle... Chez ma tante, me masturber relevait du parcours du combattant et pourtant j'ai réussi à maintenir une moyenne d'au moins un orgasme tous les deux jours, je ne sais pas comment j'ai fais ! J'ai dû tester toutes les places possible et imaginable ; l'escalier, la buanderie, la cave (il faisait froid) et même la table de la salle à manger, à quelques mètres Cher journal,

Okay, ça fait très bizarre de commencer avec cette phrase, mais va savoir pourquoi ça me paraissait une bonne entrée. J’ai beaucoup, beaucoup de choses à dire.

Ma vie sexuelle n’a jamais été aussi… Réelle…

Chez ma tante, me masturber relevait du parcours du combattant et pourtant j’ai réussi à maintenir une moyenne d’au moins un orgasme tous les deux jours, je ne sais pas comment j’ai fais ! J’ai dû tester toutes les places possible et imaginable ; l’escalier, la buanderie, la cave (il faisait froid) et même la table de la salle à manger, à quelques mètres du salon (je portais un pyjama très large, personne ne pouvait rien voir).

Et malgré tout ça, en ces trois semaines, j’ai quand même perdu du muscle ! Le bras plus mou et surtout l’envie d’aller aux toilettes toutes les heures qui est revenu au grand galop, mais ne t’inquiète pas, journal, je travail fort à la re-muscularisation de mon périnée à grand renfort de boules de geisha et d’orgasme.

Mais ce n’est pas de ça dont je veux te parler aujourd’hui. Tu te rappelles du type dont j’ai parlé dans la page sur l’hybristophilie ? Eh bien il va falloir qu’on lui trouve un nom. Oui, à ce point là. Ne t’emballe pas, je vais tout te raconter.

Appelons le Cold. Bon, comme tu le sais j’ai rencontré Cold sur internet, il ne m’a jamais dis ni son nom ni l’endroit où il vit, mais ce ne sont pas des choses qui m’importent de toute façon. Je l’aime bien. Je ne sais pas trop comment il a fais, comme je l’avais dit, c’est sans doute dû au fait qu’il a beaucoup de problème, mais bref.

Juste avant que je parte chez ma famille, Cold m’a bloquée sur Skype. Quand j’ai vu ça, j’ai été très blessée, parce que je l’aime bien et… Je suis toujours si effrayée de dire quelque chose qui va faire qu’il va m’aimer moins ! Donc j’étais sûre que c’était de ma faute. J’ai versé deux/trois larmes et je suis passée à autre chose.

Et devine qui revient me parler sur Skype hier ? Cold !

Il m’a expliqué que la raison pour laquelle il ne voulait plus me parler était parce qu’il avait commencé à avoir des fantasmes sur moi et qu’il pensait… Enfin je crois, bon attend journal, je me pers dans mes explications là !

Au début, il m’avait parlé parce qu’il voulait du sexe.

Mais moi, je suis très compliquée. Je ne cam2cam qu’avec des étrangers et une fois fini je ne veux plus jamais leur parler. Je ne sais pas pourquoi. Souvent c’est à peine si je dis bonjour et je ne veux SURTOUT PAS voir de visage.

En plus, souvent, une fois que j’ai joui, je me barre sans dire au revoir. Je suis vraiment une slut… Sauf que je reste derrière un écran.

En plus, Cold, je lui ai parlé de mes abus et de mon ex Rose, qui est une fille, du coup pendant longtemps il m’a pensé lesbienne… Jusqu’à ce que je lui dise que non, les queues m’excitent aussi. Les queues, tu notes journal ? Pas les personnes. Juste les queues. Pas les hommes en général. Juste ce qui est long est dur.

Bref, Cold était genre "je veux pas t’importuner, mais je veux voir ton corps". C’était hier. Ça m’a fais l’effet d’une explosion.

J’étais à mille lieux de penser que j’intéressais ce type, déjà je croyais qu’il ne voulait pas me parler parce que j’étais pas intéressante, ou un truc comme ça, et en plus je… Je pensais vraiment qu’il n’en avait rien à faire de moi. Et là il me dit que je l’excite. Tu trouves pas que ça sonne un peu "déjà vu", journal ? C’était pareil avec Rose. Tout d’un coup elle était genre "tu m’excites".

Je n’ai pas pu répondre à Cold. Je lui ai dis que j’avais peur, parce que oui, j’ai peur. Quand ce n’est pas un inconnu, quand c’est quelqu’un que j’aime bien (et lui, je l’aime vraiment bien) je me retrouve tétanisée. J’ai comme un trou dans la poitrine, je tremble et je ressens cette irrésistible envie de pleurer… Ça et puis toute l’excitation se barre d’un coup.

J’ai la nervosité d’une pucelle.

Cold m’a dit que j’étais pas obligée de faire ça, que je pouvais lui répondre plus tard et que j’avais besoin de temps. J’ai dis que oui, effectivement, j’en avais besoin. Donc… Aujourd’hui, toute la journée, je me demandais ce que j’allais faire. Plusieurs fois, j’ai pensé "non, je peux pas faire ça, je vais juste lui dire que je ne peux pas, ou je vais le supprimer, tout simplement", parce que la simple idée que ça puisse se produire, de lui montrer mon corps à travers un écran, ça me fichait une de ses trouilles…

Et puis là, arrive ce soir… Machinalement, je vais sur un site de chat en ligne et je commence une session de cam2cam… Et je suis excitée… Et là je me suis dit "ma grande, tu devrais parler à Cold et le faire, il faut que tu surmontes tes angoisses !" Les doigts tremblants, je le salue poliment, et je n’y vais pas par quatre chemin : "I’m horny", parce que si on commence à parler normalement, on va jamais y arriver.

Mais Cold a dit que pour lui ce n’était pas le cas. J’ai comme soupiré de soulagement. Il m’avait fallu une telle détermination, un tel courage pour lui écrire tout simplement "I’m horny, are you busy?". Pendant d’interminables secondes, je regardais mon clavier en me disant "est-ce que je l’écris pour de vrai ? Je lui demande vraiment ?". Et j’étais tellement chamboulée ! Même après qu’il ait dit non, je tremblais encore, et je me suis mise à pleurer parce que… Parce que apparemment, je ne peux pas avoir de sexe avec les gens à qui je tiens. Si je connais la personne depuis plus de deux jours, je ne peux pas. J’ai peur, je suis tétanisée… Dès lors que j’établis un lien affectif, je ne suis plus capable de mouiller. Et merde, journal, tu vois où il est mon problème ! ?

Après un long moment à discuter avec Cold, j’allais un peu mieux. Lui il pense que j’ai peur parce que je ne veux pas perdre notre amitié… Il n’y est pas. Je sais que tu vas peut-être trouver ça ridicule, mais j’ai peur de montrer mon corps. Je suis grosse, j’ai des poils, des boutons, je… J’ai peur qu’il me trouve repoussante ! J’ai peur… J’ai juste peur…

Pourtant quand je me montre à des étrangers, je n’ai pas du tout ce problème là… C’est sûr… Quand quelqu’un me fait une remarque désagréable sur mon physique, je le vire directe, je ne cherche pas. L’autre jour quelqu’un m’a fais remarquer que j’avais des poils sur les bras et que je devrais m’en débarrasser. J’étais genre : "écoute mon gars pour me faire une remarque pareil j’espère que t’a aucun poils sur l’ensemble de tout ton corps parce que sinon tu peux être sûr que je vais bien insister dessus !" Au final il m’a saoulé et j’ai rien fais avec lui.

Bref… Cold m’a demandé si il pouvait me redemander de faire du cam2cam demain soir… J’ai dis oui… Bravo ! Maintenant je vais stresser toute la journée !

Le vrai problème, dans le fond, c’est que je veux le faire pour lui faire plaisir… Et pas parce que j’en ai vraiment envie… Mais tu sais comment je suis, journal, ce ne sont pas les gens qui m’excitent, ce sont les situations et les mots… Je n’ai jamais envie d’avoir du sexe avec quelqu’un en particulier, ce dont j’ai souvent envie, c’est d’avoir des orgasmes, et ça s’arrête là…

Bon, tu sais où est le point positif ? Ça me fait quelque chose à te raconter ;)

]]>
2017-01-11T06:57:29+01:00
http://theslut.journalintime.com/8-Sex-toy 8. Sex toy Je veux un plug anal. Depuis que j'ai acheté mon premier sex toy il y a quelques mois, j'ai l'impression que ça devient ma nouvelle addiction. Je n'en ai que quatre, mais ils sont tellement utile... J'en veux d'autres ! Pourquoi un plug anal en particulier ? Je ne sais pas. Encore et toujours mon obsession pour l'anal, je crois. Me voilà donc en train de me confectionner un petit panier d'article sexy, à la veille de cette nouvelle année. Je n'ai aucune bonne résolution pour 2017, pour une fois, je vais dire qu'on s'en bat les couilles et me laisser vivre sans contraintes ! Merde, Je veux un plug anal.

Depuis que j’ai acheté mon premier sex toy il y a quelques mois, j’ai l’impression que ça devient ma nouvelle addiction. Je n’en ai que quatre, mais ils sont tellement utile… J’en veux d’autres !

Pourquoi un plug anal en particulier ? Je ne sais pas. Encore et toujours mon obsession pour l’anal, je crois. Me voilà donc en train de me confectionner un petit panier d’article sexy, à la veille de cette nouvelle année. Je n’ai aucune bonne résolution pour 2017, pour une fois, je vais dire qu’on s’en bat les couilles et me laisser vivre sans contraintes !

Merde, il y a trop de truc que je veux !

Je veux un rabbit, je veux des oeufs vibrants, je veux un simulateur de cunnilingus ! Rah, comme je regrette d’avoir laissé tous mes jouets à l’appartement.... Maintenant que je suis chez ma tante, je n’ai rien pour m’amuser… C’est bien la galère d’ailleurs, mais je vous en parlerez peut-être plus tard ;)

]]>
2016-12-31T01:54:00+01:00
http://theslut.journalintime.com/7-Train 7. Train Trop déprimée pour écrire ces derniers temps, mais là, j'ai fais quelque chose qui mérite d'être raconté ici ! Donc, comme vous le savez, les fêtes de fin d'année approchent à grands pas, et qu'est-ce qu'on fait quand on est étudiante à cette période de l'année ? On retourne voir sa famille, bien évidemment. Me voilà donc partie pour environs 6 heures de trains... Et cette fois-ci (c'était il y a deux jours) il m'est venu l'idée de faire quelque chose qui ne m'étais jamais venue à l'esprit avant ; me masturber pendant le voyage. Et dire que les gens me pensent tout le Trop déprimée pour écrire ces derniers temps, mais là, j’ai fais quelque chose qui mérite d’être raconté ici !

Donc, comme vous le savez, les fêtes de fin d’année approchent à grands pas, et qu’est-ce qu’on fait quand on est étudiante à cette période de l’année ? On retourne voir sa famille, bien évidemment.

Me voilà donc partie pour environs 6 heures de trains… Et cette fois-ci (c’était il y a deux jours) il m’est venu l’idée de faire quelque chose qui ne m’étais jamais venue à l’esprit avant ; me masturber pendant le voyage.

Et dire que les gens me pensent tout le temps toute innocente...

En fait, je pense que cette idée m’est venue d’un film porno que j’ai regardé la semaine dernière dans lequel une femme se filmait dans l’avion, assise à sa place, alors qu’elle se touchait les seins et le minou.

Jamais de la vie je n’aurais osé le faire à ma place dans le train. En fait je crois que cette idée m’avait déjà effleuré l’esprit quand je vivais pas loin de ma tante, juste après que j’ai eu le bac. Je prenais souvent le train à ce moment là… Mais il me semble qu’il y avait des caméras de sécurité, donc de toute façon ça ne m’a jamais paru être une très bonne idée.

Donc, en l’occurrence, je me suis éclipsée dans les toilettes du train pour faire ma petite affaire. Je n’ai pas perdu de temps ; je me suis tout de suite assise sur la cuvette, les cuisses écartées et j’ai frotté mon clitoris jusqu’à ce que l’orgasme arrive. Je n’aime pas quand je dois faire les choses vites, mais je n’avais pas vraiment le choix, je ne voulais pas rester là dedans trop longtemps. Bon… Ce n’est pas comme si les gens allaient se douter de quoi que ce soit. Au pire on aurait sûrement pensé que j’avais une grosse diarrhée, mais quand même.

Je ne voulais pas salir mes doigts, mais plus le plaisir montait, plus je voulais sentir quelque chose à l’intérieur de moi. J’ai glissé deux doigts dans mon vagin et franchement, j’avais tellement envie de cet orgasme ! Le problème, c’est que comme je n’étais pas pleinement excitée et en plus un peu nerveuse, j’ai du agiter mes doigts et donc par extension ma main et mon bras assez longtemps et vivement avant de finalement atteindre l’orgasme.

Ma tête s’est remplie de fantasmes tous plus hard les uns que les autres, j’ai pensé à la contrôleuse que j’avais vu plus tôt, à des scénarios avec le personnel du train… Même avec le bras en feu et le clitoris endoloris, j’ai réussi à jouir, un peu difficilement mais ça en valait la peine.

Expérience à recommencer ! Dommage que je n’ai pas le courage de prendre plus de temps… Ça aurait été meilleur.

]]>
2016-12-23T18:11:00+01:00
http://theslut.journalintime.com/6 6. No more ILoveU J'ai mal aux jambes. Accessoirement, à l'anus aussi. La séance de masturbation d'aujourd'hui a été physiquement éprouvante je dois dire. Je n'utilise pas souvent mon god ventouse, mais quand je le fais, je me sens toujours toute fatiguée après, c'est le fait de rester à genoux et de faire des va-et-vient. Le point positif, c'est que ça me fait faire du sport ! Le point négatif ; limite j'ai dû aller aux toilettes à quatre pattes une fois que j'avais fini. Pour de vrai, mes jambes ne voulaient pas répondre, j'ai fini depuis au moins 10 minutes et je suis obligée de rester

J’ai mal aux jambes. Accessoirement, à l’anus aussi. La séance de masturbation d’aujourd’hui a été physiquement éprouvante je dois dire. Je n’utilise pas souvent mon god ventouse, mais quand je le fais, je me sens toujours toute fatiguée après, c’est le fait de rester à genoux et de faire des va-et-vient. Le point positif, c’est que ça me fait faire du sport !

Le point négatif ; limite j’ai dû aller aux toilettes à quatre pattes une fois que j’avais fini. Pour de vrai, mes jambes ne voulaient pas répondre, j’ai fini depuis au moins 10 minutes et je suis obligée de rester couchée, et même là, je sens mes jambes trembler.

Mes bras aussi à vrai dire… Je crois que cet orgasme était un petit peu plus puissant que ce à quoi je m’attendais. J’étais assise sur mon god ventouse, petit comme il est je n’ai même plus besoin de vraie préparation pour le prendre. Hmm cette obsession pour l’anal mes amis, elle est réelle putain ! À chaque fois que je me masturbe, j’en ai envie, ça devient vraiment une drogue. Juste… Juste sentir la tige de silicone rentrer en moi, j’ai cru que j’allais défaillir. Je ne vous parle même pas de l’orgasme… J’étais tellement dans mon extase que je n’ai même pas réalisé que le jouet avait glissé hors de moi.

Peut-être que je devrais passer à la taille au-dessus… Je ne sais pas… J’ai toujours cette frayeur d’utiliser des objets plus gros sur moi-même, mais en même temps je sais que les sensations pourraient être tellement génial… À réfléchir !

Il y a deux jours j’ai coupé tous les ponts avec mon ex, définitivement. On est plus amie maintenant, et tout est fini. Je me sens vide. Et j’ai passé deux journées entières à pleurer… J’ai beaucoup repensé à la fille que j’étais il y a un peu plus d’un an en arrière, quand j’ai commencé à raconter ma vie sexuelle sur internet. J’ai tellement changé depuis cette époque là… Je ne redeviendrai jamais celle que j’étais avant.

Maintenant, je l’ai admis, le sexe me fait peur. Je veux dire, le vrai sexe. Celui où l’Autre est là. La pornographie, sur un écran, les sexto, tous ça c’est virtuel. Mon addiction est virtuelle… Le vrai sexe me terrifie. C’est pour ça que ça n’a pas marché avec mon ex. Je n’étais pas logique, "j’aime le porn, je suis excitée facilement" et puis deux semaines après ; "non sexter ça me rend trop nerveuse, j’arrive pas à être excitée".

Juste… Juste merde putain. Pourquoi est-ce qu’il faut que je sois aussi compliquée ?

Ni lesbienne, ni hétérosexuelle, je tombe amoureuse de filles uniquement et je ne peux jouir que devant du porn bien hard et pas toujours très moral. Hourra ! Oh j’oubliais l’addiction à l’anal aussi.

Je crois que… Que je peux faire une croie sur l’idée de trouver un jour l’amour. Il me faudrait quelqu’un qui m’accepte comme ça… Mais qui va m’accepter comme ça ? Je me dis que je ferais bien de tout plaquer et de devenir actrice pour de vrai. Si je n’ai personne pour qui je veux être pure, alors pourquoi l’être ? Je serais restée pure pour Rose… Mais elle n’est plus là et elle ne reviendra pas. Donc quelque part, je me dis fuck it. Autant… Autant redevenir juste un corps. C’est moins compliqué que d’avoir des émotions.

Le plus dur… Le plus dur c’est de sentir ce trou dans ma poitrine. Ce trou qu’elle avait comblé en me faisant croire qu’elle m’aimait et maintenant il s’est rouvert. Il est là. Je ferais n’importe quoi pour reboucher ce trou. Ceci dit se faire bourrer la chatte et le cul ça ne fera que me faire sentir mieux temporairement… Je le sais. Ce n’est pas en baisant que je vais émotionnellement aller mieux… Mais que voulez-vous ? Dans le fond, je suis une pute.

Une pute qui n’a plus personne pour lui dire "I love you" et qui ne peux plus dire "Je t’aime" à personne…

]]>
2016-12-06T14:11:00+01:00
http://theslut.journalintime.com/5-Psychopathe 5. Hybristophilie J'ai fais un cauchemar la nuit dernière dans lequel Rose, mon ex, se trouvait un nouveau copain et parlait de moi comme si je n'avais été qu'une virgule dans sa vie. Je me suis réveillée en sursaut avec la sensation désagréable d'avoir eu un coup de poignard dans le cœur. Il m'a fallu au moins une heure pour m'en remettre... Cassandra a raison, j'ai comme ce besoin viscérale à la fois d'aimer et d'être aimée. Addicted to love, sérieux, c'est pas une blague du tout. C'est le grand retour des mycoses vaginales ! Hourray ! Je crois que je commence vaguement à piger le truc J’ai fais un cauchemar la nuit dernière dans lequel Rose, mon ex, se trouvait un nouveau copain et parlait de moi comme si je n’avais été qu’une virgule dans sa vie.

Je me suis réveillée en sursaut avec la sensation désagréable d’avoir eu un coup de poignard dans le cœur. Il m’a fallu au moins une heure pour m’en remettre…

Cassandra a raison, j’ai comme ce besoin viscérale à la fois d’aimer et d’être aimée. Addicted to love, sérieux, c’est pas une blague du tout.

C’est le grand retour des mycoses vaginales ! Hourray ! Je crois que je commence vaguement à piger le truc maintenant, environs 6 mois dans l’année entre Décembre et Mai, j’enchaîne les mycoses.

Quoi que cette fois, je vous avoue que je l’ai un peu cherché. Vous savez dans les films pornographiques, quand on voit des mecs jongler entre l’anus et le minou de leur partenaire sans changer de préservatifs ni rien ? Il faut pas faire ça. Non il faut pas, c’est mauvais pour la flore vaginale, ça amène plein de bactéries.

Je le sais, je le sais ! Et pourtant devinez ce que j’ai fais avec mon sex toy ? !

Bingo !

Trop emportée dans mon éland, en cam 2 cam avec un inconnu qui m’a ordonné de faire ça, et ben je l’ai fais !

Maintenant mon vagin n’est pas content. Pardon vagin :( C’était trop excitant, et me voilà bien punie avec mon entre jambe qui me gratte… J’irai à la pharmacie tout à l’heure. Ce n’est pas comme si j’avais le choix, de toute façon…

You’ll never know the psychopath sitting next to you
You’ll never know the murderer sitting next to you
You’ll think, "How’d I get here, sitting next to you?"
(Heathens - Twenty One Pilots)

À part ça !

Quelque chose de très perturbant m’est arrivé récemment. Je parle à beaucoup de gens sur internet ces derniers temps, et l’un d’entre eux en particulier attire mon attention.

Je ne sais pas si j’ai envie de parler de ça. J’ai l’impression que ce journal, c’est le journal du glauque et de la dépression, et ce n’est pas vraiment ce que je veux, mais en même temps comment je peux ne pas parler de ce qu’il s’est passé ?

Ce type… Il fait une dépression lui aussi.

En ce moment, mon nouveau jeu c’est de poser des questions aux gens. Et quand je lui ai demandé "quel est ton secret le plus horrible", il m’a parlé de pédophilie. Je ne rentrerai pas dans les détails, je laisse votre imagination le faire (en vrai c’est cruel de faire ça, parce que vous allez sans doute vous imaginer des choses très très affreuses, mais je considère que ça fait partie du jeu :p).

J’étais choquée. Je n’avais jamais parlé aussi ouvertement de ça à personne. Personne ne m’avait jamais raconté quelque chose qu’il avait vraiment fais dans ce domaine là. Merde, j’en ai même jamais vu pour de vrai !

Mais je l’ai écouté. J’ai essayé de comprendre, pour de vrai. Parce que je sais ce que ça fait que d’avoir des envies qu’on ne contrôle pas, et des images dans la tête qu’on voudrait chasser mais qu’on ne peut pas.

Moi à côté de lui je suis bien mimi avec mes légers fantasmes zoophiles.

Le truc c’est que ce type maintenant, il me fascine. Pas juste à cause de ça. Je crois que je suis un peu chamboulée du fait qu’il ait réussi à me dire quelque chose d’aussi personnel et… Je ne sais pas. Il me fait un peu flipper parfois. Il a pas l’air de ressentir beaucoup d’émotions.

Je pense que c’est ça qui m’attire vraiment. Le fait qu’il soit aussi "malade". C’est comme si il y avait une petite voix au fond de ma tête qui disait ; "lui il a d’énormes problèmes, il a besoin que tu l’aimes". Résultat des course, je me suis masturbée deux fois en pensant à lui !

Magnifique, on peut rajouter "attirée par les psychopathes" sur la liste de ce qui ne va pas chez moi ! Comment on appelle ça déjà ? L’hybristophilie ou un truc dans le style ?

Bref… On va vite arrêter de parler de lui parce que ça me rend triste.

]]>
2016-11-30T07:43:00+01:00
http://theslut.journalintime.com/4-Virtuel 4. Virtuel Il est cinq heures du matin, je suis assise sur mon lit, je suis nue, et comme toujours, je me dit que j'ai un problème. Deux fois. J'ai fais du cam 2 cam deux fois aujourd'hui. Si jamais je vois une vidéo de moi se trimballer sur le net dans le futur, je ne serai même pas surprise. Une petite voix dans ma tête me dit que je n'ai rien fais de mal et que je fais bien de profiter mon épilation tant que les poils n'ont pas repris leur droits en montrant mon minou à tout le monde. Une autre voix me dit que je suis une pute. Une troisième voix me dit que ce n'est pas normal de n'être

Il est cinq heures du matin, je suis assise sur mon lit, je suis nue, et comme toujours, je me dit que j’ai un problème.

Deux fois. J’ai fais du cam 2 cam deux fois aujourd’hui. Si jamais je vois une vidéo de moi se trimballer sur le net dans le futur, je ne serai même pas surprise.

Une petite voix dans ma tête me dit que je n’ai rien fais de mal et que je fais bien de profiter mon épilation tant que les poils n’ont pas repris leur droits en montrant mon minou à tout le monde.

Une autre voix me dit que je suis une pute.

Une troisième voix me dit que ce n’est pas normal de n’être excitée que par de totals étrangers.

Voilà où on en est, dans ma depression, je ne parle presque plus à personne et je passe le plus clair de mon temps devant mon PC, à parler avec la terre entière, sauf à des gens que je connais déjà. Me voilà donc, à raconter mille fois mon histoire avec mon ex, à essayer de poser des questions plus intéressantes que les "tu habites où", "tu fais quoi dans la vie", et parfois, je chauffe des mecs aussi.

Je ne sais pas pourquoi je fais ça. Ça ne m’excite même plus. L’autre jour, j’ai essayé de faire ça avec quelqu’un avec qui j’avais déjà un peu parlé avant, mais j’ai trouvé ça tellement… Inexcitant. Il voulait aller beaucoup trop vite, j’avais même pas encore enlevé ma culotte qu’il était déjà à fond.

À peine deux minutes dans le jeu et j’en étais déjà à lui dire : "attends, tu nous as déjà fais changer trois fois de positions et j’ai même pas encore inséré mon sex toy!"

J’ai trouvé ça… Je ne sais pas comment dire… Superficiel ? Il n’arrêtait pas de me décrire les positions dans lesquelles on été, en me disant qu’il me touchait là ou là… Ce n’est pas ça qui m’excite. Je crois que je préfère qu’on me dise comment on me voit, genre… Je n’arrive pas ou presque pas à être excité si je ressens que mon partenaire à la moindre once de respect pour moi. J’ai besoin d’être vu comme une poupée gonflable, comme un objet.

J’ai essayé de faire dériver la conversation sur quelque chose qui m’aurait plus excitée, je lui ai dis "hey, tu voudrais pas me donner la fessée ?", ce qui s’est transformé en "je te claque les fesses pendant que je te prends" ce qui n’était pas exactement ceux à quoi je pensais… J’ai ré-essayer en disant "j’ai été une méchante fille, je mérite une punition", mais là encore on dirait que ça lui ait passé à côté.

Agacée, j’ai fini par ouvrir une fenêtre avec du porno juste à côté et je switchais entre les deux juste pour faire genre que j’étais toujours là. Juste après avoir jouis, grâce au porno bien sûre, je lui ai dit que c’était bon et il m’a dit "wow c’était long, ça a duré presque une heure" et j’étais genre "quoi ?!!".

Pour moi ça avait duré beaucoup moins longtemps, limite je me suis sentie vexée de ne pas avoir joui plus vite. Mais bon, je vais pas me blâmer, le partenaire n’était pas trop trop à la hauteur non plus. Enfin en tous cas selon mes goûts.

Et me voilà, aujourd’hui, démarrant ma web cam focusée sur mes seins à qui veut me voir… Comme une espèce de web slut. Ouais, une web slut ! Lol !

Toujours coincée dans mon virtuel et ma propre auto érotisation (car c’est mon propre corps que je regarde, plus que celui de l’autre)... Je devrais faire payer les gens pour me regarder me masturber comme ça ! Quitte à prendre le risque que les vidéos finissent sur internet, je devrais au moins rentabiliser la chose !

Mais je suis trop blue pour penser à ça maintenant… J’ai mouillé mes draps avec mes conneries, j’ai la flemme de laver entre mes cuisses, je vais peut-être dormir comme ça…

]]>
2016-11-25T05:20:30+01:00
http://theslut.journalintime.com/3-L-inceste 3. L'inceste C'est officiel, je traverse un genre de dépression. Je ne vais pas bien, et je n'arrive plus à prendre aucun décision, ni à faire quoi que ce soit. Un simple aller-retour à la boîte au lettre me demande toute une journée de motivation, et je n'ai pas fait de lessive depuis deux semaines parce que je n'y arrive pas. Quelque chose bloque. Je vous parle même pas de mon état physique, je n'ai jamais été aussi moche de toute ma vie. Je sais pertinemment que je devrais aller voir un psy. Et un docteur aussi. Allez savoir pourquoi je ne le fais pas. Peut-être que dans le fond, je

C’est officiel, je traverse un genre de dépression.

Je ne vais pas bien, et je n’arrive plus à prendre aucun décision, ni à faire quoi que ce soit. Un simple aller-retour à la boîte au lettre me demande toute une journée de motivation, et je n’ai pas fait de lessive depuis deux semaines parce que je n’y arrive pas. Quelque chose bloque. Je vous parle même pas de mon état physique, je n’ai jamais été aussi moche de toute ma vie.

Je sais pertinemment que je devrais aller voir un psy. Et un docteur aussi. Allez savoir pourquoi je ne le fais pas. Peut-être que dans le fond, je n’ai pas envie de changer. Peut-être qu’une partie de moi ne veut pas reconnaître que j’ai un problème…

Whatever. On est là pour parler de sexe, non ? Parlons-en !

Voilà un sujet qui fait partie des grands tabous mais, hé, depuis quand j’ai des tabous moi ? Non, non, parlons-en pour de vrai, parce que moi, l’inceste, ça m’excite.

Bonjour, bienvenue dans mon monde de dépravation ! Je ne le revendique pas sur tous les toits, loin de là, mais ici, dans l’anonymat, je peux le dire, pas vrai ? L’inceste me pose environs zéro problèmes étiques. Enfin, plus particulièrement celui entre frères et sœurs, en fait quand je pense à inceste, c’est surtout à ça que je pense.

C’est marrant parce que j’ai comme le vague sentiment qu’on retrouve souvent ça dans les hentai. Plus particulièrement le scénario grand-frère/petite-soeur, bien que l’inverse existe aussi.

(Guess what ? I can fap to this!)

J’imagine que c’est surtout la transgression de l’interdis et du tabou qui m’excite. Enfin, c’est ce que tout le monde dit. Je n’en sais rien. J’ai arrêté de me poser des questions il y a environs quatre année de masturbation en arrière. Maintenant, de l’inceste, j’en écris, j’en lis, j’en regarde, j’en ai mis un peu partout dans ma vie, et je connais plein d’œuvres de fictions qui en parlent donc peut-être que ça m’a aidé à dédramatisé aussi.

Toujours est-il que c’est excitant. Enfin, je trouve, je suis curieuse de savoir si je suis la seule d’ailleurs. Si j’en juge par le nombre de hentai qui existent là-dessus, je dirais que non, cependant, vu que je n’en ai jamais parlé avec personne… Enfin, pas que ce soit un gros fétichisme non plus. Je dirais juste que c’est une petite touche épicée que j’apprécie.

Mais ça n’a rien avoir avec mon obsession pour l’anal ou l’objectivation. L’inceste de toute façon, c’est plus comme un… élément de scénarisation, pas vrai ?

]]>
2016-11-17T14:04:00+01:00
http://theslut.journalintime.com/02-Fuck 2. Fuck Je ne comprends pas. Je ne comprends pas comment c'est possible d'aimer les gens aussi fortement, et puis un jour de ne plus rien ressentir du tout... Alina, Alexa, Don, Sacha... Et surtout Rose. J'étais folle amoureuse de Rose. Et puis un jour elle m'a rejeté et maintenant... Je sens mon amour pour elle lentement glisser en dehors de moi. J'essaye de le retenir, mais je ne peux pas. C'est fini. C'est vraiment fini. Peut importe, j'ai autre chose à faire que de ressasser sur Rose. Samedi dernier, sur un coup de tête, j'ai accepté de rencontrer une des personnes avec qui j'ai vaguement Je ne comprends pas. Je ne comprends pas comment c’est possible d’aimer les gens aussi fortement, et puis un jour de ne plus rien ressentir du tout… Alina, Alexa, Don, Sacha… Et surtout Rose. J’étais folle amoureuse de Rose. Et puis un jour elle m’a rejeté et maintenant… Je sens mon amour pour elle lentement glisser en dehors de moi. J’essaye de le retenir, mais je ne peux pas. C’est fini. C’est vraiment fini.

Peut importe, j’ai autre chose à faire que de ressasser sur Rose.

Samedi dernier, sur un coup de tête, j’ai accepté de rencontrer une des personnes avec qui j’ai vaguement parlé sur un site de rencontre. Il est venu chez moi. On a parlé. C’était nul. À la fin il a essayé de m’embrasser, j’ai refusé, depuis il ne m’a plus reparlé. C’était ridicule. Je ne sais pas pourquoi j’ai fais ça. Je ne voulais pas sortir avec lui. Je ne voulais pas non plus coucher avec lui. Je crois que j’avais besoin de me prouver à moi-même que c’était quelque chose que je pouvais faire. Que ça pouvait m’arriver à moi aussi. Dommage que ça ne soit pas ce que je veux vraiment.

Lundi soir, pour Halloween, je me suis saoulée avec mon amie Emma. J’ai déjà bu avant, mais je n’ai jamais été aussi malade de toute ma vie. On a fini la soirée avec la tête dans la cuvette à vomir tout notre saoul, toutes les deux. C’était plutôt cool.

À part ça, la routine. Entendez par là ; pornographie.

Je ne vais pas bien.

]]>
2016-11-02T17:42:00+01:00